Pour une maternité sans danger

En vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail, si les conditions de son travail comportent des dangers pour la grossesse, pour l'enfant à naître ou l’enfant allaité, la travailleuse a le droit d’être affectée à d’autres tâches ne comportant pas de dangers.

Si cela s’avère impossible, elle pourra être retirée de son poste de travail ou des tâches comportant des risques. C’est le Programme « Pour une maternité sans danger » financé par la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST), au Québec, depuis 1981.

Pour avoir accès au programme, la travailleuse doit d’abord voir son médecin traitant afin de lui décrire son poste et ses tâches de travail. Celui-ci consultera alors un médecin du réseau public en santé au travail (RPSAT) de sa région qui  évaluera si le poste de travail comporte des dangers.

Une infirmière ou un technicien en hygiène du travail procédera à l’évaluation des dangers potentiels au travail, puis le médecin du RPSAT émettra des recommandations médicales au médecin traitant.